REIKI USUI

La pratique du Reiki agit :


-sur le bien-être du corps physique

produisant un équilibre énergétique (détente profonde, travail sur les nœuds et souffrances corporelles) ;


-sur le bien-être du psychisme

produisant une fluidité et une légèreté de l'esprit (réharmonisation du système émotionnel par la libération des tensions psychiques).


Le consultant rentre au fur et à mesure dans une relaxation méditative profonde permettant une détente physique libératrice. Son effet agréable donne des résultats positifs au niveau du bien-être. Le Reiki favorise la libération des énergies internes contrariées.

Ces conséquences peuvent avoir des effets thérapeutiques au niveau du corps et de l'esprit.
Entièrement naturel, le Reiki ne produit pas d'effets secondaires, mais peut entraîner certaines réactivités du corps et de l'esprit.

L'histoire :

Mikao Usui Sensei est né le 15 août 1865 au Japon dans une famille de Samouraïs.

Enfant il apprit le Kiko (qui est une version japonaise du Chi Qong) vers l’âge de 8 ans et pu en 2 ou 3 ans  le pratiquer en méthode de soin pour faire des traitements sur d’autres personnes, mais il s’aperçu qu’il se vidait de son énergie et renonça au Kiko en tant que pratique thérapeutique.

Mikao Usui Sensei s’intéressa très vite à tout ce qui touchait de près ou de loin au Chi (énergie universelle de vie) et il apprit beaucoup de techniques comportant l’utilisation du Ki

Mikao Usui Sensei fit beaucoup de voyages et changea de travail plusieurs fois chose rare pour un japonais car en général le garçon fait le même travail que son père et cela de père en fils.

Hors pour Mikao Usui Sensei ce n’était pas possible car les samouraïs étaient définitivement interdit  il se trouvait donc sans métier fixe et avait la voix libre pour son avenir.

Il se lança dans l’aventure et mena sa vie. Il étudia les textes sacrés du shintoïsme et du bouddhisme qui était imposé par l’empereur Meiji en tant que religion d’état.

Adulte Mikao Usui est attiré par la branche Tendaï du Bouddhisme, plus précisément par le Mykkyo, le Bouddhisme ésotérique.

De plus il existe une autre pratique spirituelle qui s’appelle le Shugnedo, pratique venant des shugenja ou yamabushi des personnes qui vivent en retraite sur la montagne. Ils leurs arrivaient de partageaient ce qu’ils savaient avec certains disciples qu’ils choisissaient. Mikao Usui ne fut pas un des  disciples des moines, mais bénéficia de leur enseignement qui était un mélange de shintoïsme et de chamanisme.

Pour résumer l’apprentissage spirituel et énergétique de Mikao Usui a é été très influencé par ces quatre voies principales : Shintoïsme, Bouddhisme, les pratiques des Samouraïs et le Shugendo.

 

Le temps passe et Mikao Usui Senseitermine ses études se marie et à deux enfants. Il travaille dans des domaines différents mais son activité principale est dirigée vers un travail intérieur pour avancer spirituellement. Il arrive approche de la soixantaine et malgré ses cinquante années de pratiques il sent qu’il lui manque quelque chose. Même s’il est arrivé à un niveau spirituel très élevé, Milao Usui est conscient qu’aussi longtemps que nous sommes sur terre nous n’arrêtons  pas d’évoluer.

C’était quelqu’un de discret ne qui ne parlait pas de lui, et il décida de faire pour la troisième fois de sa vie une méditation bouddhiste qui s’appelle la « Méditation de la repentance du lotus ».

C’est une méditation qui dure 21 jours et il choisit de la faire sur le mont Kurama au Nord de Tokyo, car c’est un endroit qui a des qualités énergétiques très particulières, c’est un véritable lieu de pèlerinage pour des dizaines de milliers de personnes tous les ans.

Pendant les 21 jours de la Méditation Mikao Usui médite, chante, et réalise toutes les pratiques de la Méditation…et à un moment il vit un satori ou illumination…c’est un moment un état hors de l’espace et du temps dont on revient totalement changé.

De retour chez lui il sent que quelque chose a changé, il y a une nouvelle énergie qui passe par ses mains, il pose ses mains sur lui et cela lui fait du bien alors il pratique sur les membres de sa famille et ça leurs fait du bien aussi. En quelques semaines il voit l’évolution du bien-être apporté par cette nouvelle énergie. De plus il s’aperçoit vite qu’elle n’est pas manipulable, il ne peut lui imposer sa volonté.

Mikao Usui Sensei laisse alors tomber toutes ses autres activités et se consacre totalement à cette nouvelle énergie qu’il appelle peu à peu « énergie universelle de vie qui a une conscience propre ». il l’appelle Reiki, mot qui existait déjà en japonais.

 

Il fonde une organisation qu’il appelle « Usui reiki Ryoho Gakkaï » ça devient son activité à plein temps et il donne beaucoup de séances et d’initiations.

 

Mikao Usui Sensei est décédé le 9 Mars 1926 d’une attaque cérébrale. Il a initié plus de 2000 personnes, près de 70 ont fait le 2éme degré et parmi ces 70 personnes 19 ont passés la Maîtrise le 16 janvier1926. Parmi les élèves il y avait Mr Chujiro Hayashi officié dans la Marine Impérial. C’est une[GP1]  personne très importante car c’est grâce à lui que le Reiki est arrivé jusqu’à nous.

Hayashi Sensei reste dans l’organisation de Mikao Usui Sensei jusqu’en 1931 puis créer sa propre école « Hayashi Reiki Kenkyukai » (le centre Hayashi de Recherche Reiki), il donne des initiations et dispense beaucoup de séances à des personnes qui ne sont pas initiées. Il connait un grand succès.

 

En 1935 arrive dans cette clinique Mme Hawayo Takata de parents japonais et qui vivait à Hawaï.

Elle est malade, et doit se faire opérer. Elle a des calculs biliaires, un début d’appendicite et une tumeur dans le ventre. Une voix intérieure lui dit qu’il y a un autre moyen que l’opération et par trois fois cette voix se fait entendre si bien qu’elle pose la question à son médecin qui lui parle d’une nouvelle méthode énergétique à base d’ernergie et l’envoie vers Chujiro Hayashi Sensei.

Elle va à la clinique est reçoit une séance par jour de Reiki par deux personnes en même temps pendant 40 jours. Lorsqu’elle revoit son docteur elle n’a plus rien elle est guérie. Mme Hawayo Takata est très impressionnée et se passionne pour le Reiki. Elle retourne au centre de Hayashi Sensei et se fait initier au 1er degré et reste un an en travaillant le matin à la clinique et l’après-midi elle fait de soins à domicile chez les personnes qui ne peuvent pas se déplacer. Puis elle reçoit son 2 éme degré puis décide de rentrer chez elle à Hawaï et ouvre son propre cabinet. Elle a eu un grand succès.

Elle fait venir Hayashi Sensei à Hawaï pour initier les personnes qui le désirer et donne à Mme Takata l’initiation de la Maïtrise. Malheureusement Hayashi Sensei faisant des allers-retours est soupçonné d’espionnage et pour sauver l’honneur de sa famille se suicide.

La guerre éclate et Mme Takata met en sourdine son activité.

 

Vers les années 1950 recommence à donner des séances plus ouvertement, elle arrive sur le continent américain et initie de plus en plus. Elle connait un immense succès.

C’est vers le début des années 1970 (elle est née en 1900) qu’elle se dit qu’elle ne sera pas éternelle et décide d’initier au Master pour passer le relais.

En Décembre 1980 elle décède d’une crise cardiaque, elle avait initiée 22 Maîtres Reiki dont sa petite fille Pylllis Lei Furumoto. Les 22 Maîtres Reiki  ont formés l’Alliance Reiki avec comme Président Phyllis qui pour faire la différence avec les autres Maîtres de l’Alliance se prend le titre de « Grand Maître ».  Mais tous les Maîtres ne sont pas d’accord ni avec  les règles trop strictes et les prix élevés de l’Alliance et ils sont partis et ce sont déclarés « Maître de Reiki  Indépendant » indépendant par rapport à cette organisation.

Du temps de Mikao Usui Sensei le nom de Maître n’était pas donné systématique au dernier niveau comme aujourd’hui c’était les élèves qui appelaient leur professeur « Sensei » Maître lorsqu’ils estimaient que celui-ci était à la hauteur de ce qu’il enseignait.

 

En 1982 le Reiki se développe à une telle allure qu’aucune autre technique n’avait connue avant.

Il arriva en France dans ces années-là.

Ces 22 Maîtres de Reiki ont fait un travail formidable et nous leurs devons beaucoup car c’est grâce à eux que nous pouvons pratiquer le Reiki aujourd’hui et comme dit le 3émé des idéaux Reiki…. « Juste pour aujourd’hui j’honore mes parents, mes professeurs et mes aïeux ! » je leurs rends grâce et les remercie car sans eux je n’aurai pas pu rencontrer ce qui changea ma vie et qui aujourd’hui me fait vivre le bonheur au quotidien.

Site créé par Sain Bio'Z Concept